sexta-feira, outubro 11, 2013

LA PRISON

Vaste bâtiment, austère et triste,
Que de mystères et secrets se cachent
Derrière tes murs !!

Je dis le mot de passe
Et des grilles m'accueillent,
Tes portes s'ouvrent pour moi,
Pour sur moi se fermer.
Le lourd cadenas, derrière moi,
Est fixé. Son bruit sec
Me fait passer un frisson sur l'échine.
Quel bonheur que je sache
Qu'aprés je sortirai !
     
Me voilà dedans.
Les gardiens, aimables, me saluent
Poliment.
Le Chef, homme du monde, et charmant,
Va faure sa ronde habituelle,
Il me montrera ce qui peut
M'intéresser.
     
Différent des autres, ce "cachot"
Est propre, spacieux, et surtout
Un clame bienfaisant parait y régner.
Ici, aucun donjon,, pas une seule oubliette,
Ni chambre de tortures pour tristes prisonniers.
Quelques grandes salles port petits malfaiteurs,
Plusieurs belles chambres por criminels instruits,
Une petite pharmacie et une infirmerie.
     
La nourriture est simple, mais bonne et nourrissante,
Plisieurs des habitués sont nourris par les siens.
Au fond, c'est un hôtel que les "clients"
Ne doivent quitter et on m'informe
Que souvent même  des condamnés,
A leur libèration, sont désireux
D'y habiter plus longtemps.
     
Des femmes,il y en a peu;
Elles sont en bas, dans une chambre claire,
Et s'occupent de couture.
En haut, une criminelle plus importante
Est seule. Les quelques paroles
Que j'échange avec elle
(Car elle parle l'anglais)
Me font douter
De sa pleine responsabilité.
     
Dans la cour et un peu partout,
Sont postés des soldats indigènes,
Baionette au canon, belles statues de bronze,
Sentinelles impassibles
Que rien n'émouvra.
A l'intérieur, pourtant,
Cinq geôliers au total
Veillent à la sécurité
De duex cents prisonniers.
     
Cette poignée  d'hommes déterminés
Font leur devoir, toujours alertes,
Mais bons, humains et sympathiques.
Admirons-les, saluons-les
Et remercions-les pour leur tâche ingrate.
     
Avec un gros soupir de soulagement
J'écoute, ma visite terminée,
La grande grille se refermer
... derrière  moi !!
     
Et je suis LIBRE !

Robert WENGRAFF    

11 Comments:

Blogger .•♫•. Nancy .•♫•. said...

✿ Merci pour ce très beau texte concernant la prison cher Manuel ! :o)
GROSSES BISES d'Asie vers le Portugal
et je te souhaite une belle fin de semaine ! ✿

11:00 da tarde  
Blogger BETTINA PERRONI said...

Extrañaba recorrer mis sitios favoritos. Veo que siguen vivos, frescos y con contenido nuevo. Disculpa la ausencia.

3:05 da manhã  
Blogger tulipa said...

LA PRISON
é como me sinto
presa...
atada
sem perspectivas futuras!

não foi nada disto que idealizei
mas
a vida deu a volta ao contrário

terá a ver com a minha missão
nesta passagem efémera?

o deserto
para mim
foi na Tunísia
e
agora em Marrocos

é isso
o deserto resguarda
in.confessáveis segredos

eu não anseio mais nada!!!
...
sinto-me fintada

desfaleço na luta,
falta-me tempo
falta-me esperança.

um beijo meu
bom fim de semana

Que a felicidade esteja por aí.

2:12 da tarde  
Anonymous Mamé 09 said...

Obrigado por me fazer descobrir este maravilhoso texto.
Bom fim de dia Mamé

8:30 da tarde  
Blogger *¨* France❤✿ said...

BONSoIR il est magnifique votre texte

et la prison et bien quel endroit!!!
Un endroit où la vie doit être si triste mais enfin
il faut essayer de rester dehors
Bonne soirée

3:22 da tarde  
Blogger .•♫•. Nancy .•♫•. said...

✿ Un petit bonjour chez toi en ce lundi matin !!!
MERCI pour tout ce que tu partages ici et ailleurs.
Je t'envoie de GROS BISOUS d'Asie✿

1:20 da manhã  
Blogger *¨* France❤✿ said...

Passe une belle soirée

7:43 da tarde  
Blogger Claudine Le Bagousse said...

Merci pour ton passage , je te remercie
Merci aussi pour ce texte Sur un thème un peu tabou ...on ne veut pas penser ni essayer d'imaginer ce qui est derrière cette porte ..
Et comme toi j'ai envie de dire "je suis libre "...chance qu'on ne connait pas vraiment !!
Bonne soirée

7:49 da tarde  
Blogger Sonhadora (RosaMaria) said...

Meu amigo Manuel

Um poema imenso que adorei ler.
Obrigada pela visita, é sempre um prazer.


Um beijinho com carinho
Sonhadora

2:59 da manhã  
Blogger இڿڰۣ FLO said...

etre libre c'est la vie

6:37 da tarde  
Blogger *¨* France❤✿ said...

BOnsoir oui demain je serai chez toi pour lire ton poème
Passe
une belle soirée ► bise

7:37 da tarde  

Enviar um comentário

Links to this post:

Criar uma hiperligação

<< Home